Distinguer entre conscience et ses objets

Introduction :

A l’occasion de son 77e jayanti (anniversaire), le 15 octobre 2019, Satguru Bodhinatha Veylanswami a présenté à tous ses disciples cet enseignement de son satguru Sivaya Subramuniyaswami.


Gurudeva nous enseigne :


Notre première tâche spirituelle consiste à séparer la conscience de ce dont elle est consciente.


Vous pouvez saisir cet enseignement capital en trente secondes, en trente heures ou trente minutes. Vous pouvez le saisir et en avoir l’expérience profonde en trente semaines, trente mois, trente ans ou trente incarnations. Cela dépendra entièrement de votre volonté.


Dès qu’on a saisi cette idée de la conscience se détachant de ce dont elle est consciente, on jouit d’une nouvelle et abondante énergie, d’un nouvel élan vital. La volonté s'accroît et on a le sentiment que rien ne nous est impossible. Nous avons confiance que l’objectif est à la portée de notre main car nous voyons nettement où il se trouve, déjà tout atteint, parmi les champs de force de l'esprit.


Quelle est notre vie à partir de ce moment ? D’abord on met cette philosophie en pratique dans tous les aspects de la vie. Il y aura des tendances dans le subconscient pas encore synchronisées avec cette nouvelle perspective et vous allez vous y heurter. Dès que vous constatez que votre conscience s’est totalement identifiée à une certaine région subconsciente qui s’est révélée à vous, intériorisez-vous tout de suite, séparez la conscience de ce dont elle est devenue consciente et demeurez tout simplement énergie pure.


Saisissez le moment et déclarez hardiment que ce grand être qui vit en vous, et que vous venez de contacter, c’est le vrai vous-même. Vous en savez suffisamment à présent. Vous n’avez plus à chercher qui vous êtes. Soyez simplement l’être que vous êtes et parcourez l’esprit comme le voyageur voyage le monde. Quelle merveille est la conscience, combien pourrais-je dire à son sujet, tellement il est essentiel de la comprendre ! Cet enseignement nous assure que l’intelligence est infinie, et qu’elle siège en tous et en chacun. Ce qui nous distingue l’un de l’autre, c’est que l’un et l’autre ont établi résidence dans de diverses demeures, dans de divers domaines de l'esprit, ou de conscience.


« Je suis conscient ». La clé, c’est de découvrir qui est-ce qui (ou qu’est-ce qui) proclame « je suis ». Cette même clé ouvrira pour vous toutes les portes tout au long du chemin de l'illumination.


Qu'est-ce que la conscience ? Quand vous ouvrez les yeux, qu’est-ce c’est qui est conscient de ce que vous voyez ? Lorsque vous intérioriser profondément votre regard et que vous ressentez de l'énergie, vous arrivez presque à voir cette énergie. Votre perception se cristallise un peu plus et vous arrivez à réellement la voir aussi nettement que, normalement, vous voyez des tables et des chaises.


Mais qu'est-ce que c’est qui est conscient ? Quand la conscience se meut dans les régions superconscientes, elle semble s'élargir, car elle perçoit alors la superconscience en toute son immensité, et s’identifie à cette immensité. Donc, c’est cette identification qu’indique l'expression état de conscience élargi.


Et enfin, qu'est-ce que la conscience ? Découvrez en vous-même ce qu’elle est. Recherchez en profondeur. Faites-en une étude poussée. Il faut la connaître avant de pouvoir réaliser le Soi Dieu. Dans le domaine de la forme, qui est le domaine de l’irréel, il y a cependant une seule et unique réalité, c’est la conscience pure qui est consciente d'elle-même, de la forme même. Et cette réalité est ce qui se réalise comme étant au-delà de la forme, du temps et de l’espace.


Ramana Maharshi enseigne :


Devenez conscient d'être conscient. Dites ou pensez « je suis » sans rien ajouter. Soyez conscient du calme qui s’ensuit. « Je suis » est l’objectif, et c’est la Réalité ultime. Faites l’effort de vous en tenir à cet Être pur, c’est vicāra (enquête). Si cela nous vient sans effort,  spontanément et naturellement, c'est la Réalisation.

commencer_à_mediter_image_2.jpg

commencer_à_mediter_image_1.jpg

Le chercheur apprend progressivement à se maîtriser en avançant par les yogas successifs. Pendant tout ce temps, au niveau de son âme, il est le témoin de sa propre vie. C'est-à-dire qu'il détache sa conscience de ce dont elle est consciente. Il résiste à la tentation de s'identifier étroitement à celui qu'il semble être dans le moment.

commencer_à_mediter_image_3.jpg