Qui nous sommes

Nous sommes dévots de Siva  épris par la magnificence de l'hindouisme, sa pensée, sa spiritualité, sa sagesse, son savoir-vivre, ses pratiques efficaces et ses connaissances profondes. On cherche à présenter cette merveille en son essence la plus pure,  en toute sa beauté et ainsi l'offrir  

aux francophones du monde.

© 2019 par L'équipe de Siva fièrement créé avec Wix.com

 

Quelle est l'importance de la réincarnation en hindouisme ?

En hindouisme, nous croyons que l’âme est immortelle et qu’elle vit de nombreuses vies où elle attire maintes expériences qui lui fournissent l’occasion d’apprendre les leçons nécessaires à son évolution spirituelle. Enfin, elle obtient son diplôme, et n’a plus à se réincarner.

 

Réponse longue:

Caro en Latin signifie chair, donc se réincarner signifie 

entrer à nouveau dans la chair. Oui, les Hindous croient en

la réincarnation, enseignement qui explique comment l’âme évolue naturellement d’immaturité à l’illumination spirituelle. Selon l’hindouisme, l’âme est immortelle; c’est le corps physique qui meurt. Et, pendant son voyage évolutif sur Terre, l’âme ne fais que demeurer pour un temps dans un corps physique, puis dans un autre. Tout comme la transformation de la chenille en papillon, la mort physique est pour l’âme une transition tout-à-fait naturelle, qu’elle survit. Et ainsi, guidée par le karma, elle continue son long pèlerinage jusqu’à ce qu’elle s’unisse en Dieu.

J’ai moi-même vécu de nombreuses vies avant celle-ci et je m’attends à en vivre encore bien d’autres. Enfin, quand j’aurai tout accompli et bien compris toutes mes leçons, j’atteindrai à l’illumination et à moksha, la délivrance. Je continuerai à exister mais je ne serai plus sujet au retour
à la chair.

Même la science moderne voit  aujourd'hui que la réincarnation est bien réelle. Les affirmations de nombreux individus se souvenant de leurs vies antérieures ont mené certains scientifiques, psychiatres et para-psychologues à faire des recherches pendant des décennies et obtenir des résultats étonnants qu’ils ont documentés dans de remarquables rédactions et vidéos. Ce sont presque toujours des jeunes enfants qui partagent leurs souvenirs très nets de leurs vies antérieures. Mais ces souvenirs s’effacent quand ils grandissent, à mesure que le sens du moi se développe et étouffe la compréhension intuitive de l’âme. Les grands mystiques ont souvent aussi parlé de leurs vies passées, et tous nos livres sacrés, les Védas par exemple, enseignent la doctrine de la réincarnation.

Les Jaïns et les Sikhs croient en la réincarnation ainsi que les Indiens de l’Amérique, les Bouddhistes, certains Juifs, les Païens,et les adhérents des innombrables fois indigènes. Même les Chrétiens enseignaient originellement la réincarnation mais y renoncèrent au douzième siècle. En fait, c’est une des croyances les plus répandues. 

Élaboration: 

A la mort, l’âme quitte le corps physique mais elle ne meurt pas. Elle continue à vivre dans un corps subtil, ou corps astral. Celui-ci existe dans une dimension non physique, le plan astral, où l’on vit la nuit quand on rêve et après la mort en attendant de se réincarner. Dans ce monde, on continue à vivre ses expériences jusqu’à ce qu’on prenne un nouveau corps physique et qu’on devienne bébé une fois encore. Chaque âme qui se réincarne choisit le foyer et la famille qui pourront le mieux fournir les expériences nécessaires à son prochain stage de développement.

Après plusieurs vies passées à poursuivre le dharma, l’âme a progressivement appris à devenir sage, à aimer et intimement connaître Dieu. Elle n’a plus besoin de renaître, car elle a appris toutes les leçons et résolu tous les karmas. Elle est alors délivrée du cycle de naissance, mort et renaissance. L’évolution continue alors dans les domaines spirituels plus fins. De la même façon, une fois que nous avons bien appris nos leçons, nous n’aurons plus jamais besoin de retourner à l’école. Nous avons dépassé ce stade.

Ainsi, l’objectif de la vie ne consiste pas à accumuler argent ou vêtements, à chercher le plaisir par la sexualité, le pouvoir, la bonne chair ou autres satisfactions liées à l’instinct. Ces poursuites sont naturelles, mais notre véritable raison d’être sur cette Terre est d’apprendre à connaître, aimer et servir Dieu et les Dieux, ce qui manifestera pour nous les trésors inestimables de l’illumination et la délivrance. Cette perspective hindoue sur l’âme et son évolution fait réponse à de nombreuses questions qui sont généralement troublantes, nous enlevant la crainte de la mort et nous assurant que chaque âme évolue inévitablement vers le même destin spirituel. L’Hindou comprend que grâce au karma et à la réincarnation chaque âme sans exception se dirige vers l’union en Dieu.

Chaque âme évolue grâce aux expériences qu’elle connait au cours de ses nombreuses incarnations. Par le processus de la réincarnation, punarjanma en sanskrit, chaque âme transmigre de corps physique en corps physique.

​Une âme, que représente un rayon de lumière, passe par sept vies successives.
La réincarnation est un processus de maturation hautement intelligent, gouverné par la loi du karma.