Retour à Siva

Un abrégé de l'enseignement hindou sivaïte

Chapitre 41

Quelles sont nos cinq activités religieuses essentielles ?

À Hawaii, au milieu du Pacifique, se construit un merveilleux temple à Siva nommé Iraivan. Il sera un lieu de pèlerinage pour le monde entier et attirera des adeptes qui pratiquent profondément les pancha nitya karma et s'adonnent sincèrement à leur sadhana


Gurudeva recommandait que tous les Hindous s'adonnent  à cinq activités essentielles : la dévotion, le pèlerinage, le respect des jours saints et des rites de passage, et enfin suivre diligemment le dharma. En sanskrit ces cinq actions s'appellent les pancha nitya karma. 

 

Entre elles, upasana, le rite dévotionnel quotidien, est la plus importante, le coeur de la vie religieuse, où l’âme cultive et exprime son amour pour Dieu et les Dieux. 

 

Deuxièmement, nous célébrons fidèlement les jours saints, quand les grâces divines sont à leurs plus puissantes, c’est utsava. Au cours des fêtes importantes à Siva, Ganesha et Murugan, nous nous réjouissons en famille et en communauté. 

 

Lundi est le jour saint en Inde du Nord, tandis qu’au sud de l’Inde, c’est vendredi. En ce jour là, nous allons au temple, soignons minutieusement notre autel familial, prions, récitons japa et étudions les saintes écritures. Ils ne sont pas des jours de repos et nous vaquons à nos activités normales. 

 

Tirtha yatra, le pèlerinage, est notre troisième activité essentielle. Au moins une fois par an nous voyageons vers un lieu saint. Il s'agit de nous couper nettement de nos préoccupations habituelles, pour nous focaliser sur Dieu, les Dieux et les gurus. 

Ces trois formes de dévotions, puja quotidienne, célébration des jours saints et pèlerinage, nous aident à découvrir et faire ressortir notre perfection innée dans notre vie de tous les jours. 

 

Notre quatrième activité clé, c’est le dharma, où l’on vit désintéressé, honnête et respectueux du devoir. C’est ici que les yamas et niyamas nous sont très utiles. Dharma exige qu’on respecte ses parents, ses aînés, ses instituteurs et les swamis. 

 

Et enfin, la cinquième clé consiste à marquer les rites de passage, ou samskara, cérémonies personnelles qui sanctifient et célèbrent des jonctions importantes de la vie, depuis la naissance jusqu’à la mort. 

 

Le premier des samskaras essentiels et celui qui confère le nom de l’individu. Plus tard, ce sera celui de la première alimentation, du perçage des oreilles et du début des études. À la maturité, la cérémonie la plus importante est celle du mariage. A la mort, l'âme se délivre du corps physique au cours des rites funéraires. Nous marquons fidèlement ces rituels pour attirer les grâces très spéciales des devas et des Dieux, de la société, du village, même de la famille et de nos connaissances.


GURUDEVA : « Faire sadhana chaque jour, fréquenter les bons, pérégriner vers un lieu saint, subvenir aux besoins d’autrui, voilà ce qui invoque les énergies d’en haut, dirige l’esprit vers des pensées utiles et évite de nouveaux karmas difficiles. »

Qui nous sommes

Nous sommes dévots de Siva  épris par la magnificence de l'hindouisme, sa pensée, sa spiritualité, sa sagesse, son savoir-vivre, ses pratiques efficaces et ses connaissances profondes. On cherche à présenter cette merveille en son essence la plus pure,  en toute sa beauté et ainsi l'offrir  

aux francophones du monde.

© 2019 par L'équipe de Siva fièrement créé avec Wix.com