Pancha Ganapati : 

La fête d'échanges de cadeaux en famille

On pourrait dire que Pancha Ganapati est le Noël des hindous. C’est une époque de l’année où l’on célèbre  des fêtes hivernales modernes composées d'événements centrés sur la famille et échelonnés sur cinq jours avec des cadeaux pour les enfants pendant  les cinq jours au lieu d’un seul.  Du 21 au 25 décembre, nous offrons notre dévotion à Ganesha, le dieu à tête d'éléphant, dieu de la culture et des nouveaux départs.  Les membres de la famille prennent action pour réparer les erreurs du passé et génèrent des bénédictions de joie et d'harmonie dans les cinq domaines de leur vie, ajoutant à chaque jour un cercle plus large : famille, amis, travail, culture et religion.  

Quelle est la nature de cette fête ?

 

Pour Pancha Ganapati, on fait des sorties, des picnics, des banquets, on échange  des cartes et des cadeaux avec nos proches, amis et collègues de travail.  Un autel est installé dans le salon principal et on le décore dans l'esprit de cette occasion festive.  On y place une grande statue de bois ou de bronze du Dieu Panchamukha Ganapati (celui qui a cinq visages), une des formes de Ganesha. Toute autre grande image ou statue de Ganesha peut également faire l’affaire. Chaque matin, les enfants la décorent et l'habillent avec les couleurs de la journée, représentant un de ses cinq rayons d'énergie, ou shaktis.  

Que se passe-t-il pendant chacun des cinq jours ?

 

Chaque jour, un plateau de friandises, de fruits et d'encens est préparé et offert au Dieu Ganapati, idéalement par les enfants.  On lui chante des chansons. Après la Puja, on se partage les sucreries. Chaque jour, des cadeaux enveloppés de manière colorée sont offerts aux enfants qui les placent devant Pancha Ganapati, ces cadeaux seront ouverts le cinquième jour.  Les adultes reçoivent également des cadeaux.  Chaque jour un des cinq visages de Pancha Ganapati est adoré.

21 décembre, jaune : La discipline de cette journée est de créer une vibration d'amour et d'harmonie entre tous les membres de la famille.  On se lève tôt, on décore l'autel, puis on exécute une grande puja invoquant les bénédictions de Ganesha.  Assis ensemble, on offre des excuses pour nos erreurs passées, insultes ou toutes douleurs ou blessures mentales causées et subies par des malentendus. On conclut en soulignant les meilleures qualités de chacun.

 

22 décembre, bleu : Durant la deuxième journée, on crée et on rétablit une vibration d'amour et d'harmonie entre nous et nos voisins, parents et amis proches.  Cela se fait en offrant avec sincérité des cadeaux  et en présentant des excuses pour dissiper toute tension qui pourrait exister. On téléphone ou on écrit aux parents et amis qui vivent loin, leur demandant pardon, formulant des excuses et résolvant tout malentendu.

 

23 décembre, rouge : La discipline de la journée est de créer et d'entretenir de l'amour et de l'harmonie envers nos collègues de travail et le public.  C'est la journée où l'on donne des cadeaux aux collègues et aux clients et où l'on honore l'employeur et les employés avec des cadeaux et en exprimant notre reconnaissance. C'est un temps pour régler toute dette et litige.

 

24 décembre, vert : la discipline spirituelle de la quatrième journée est de générer des vibrations de joie et d'harmonie par la musique, les arts, le théâtre et la danse.  La famille, les proches et les amis se rassemblent devant Ganesha pour partager leur talents artistiques, parler du dharma hindou et faire des plans pour apporter plus de raffinements culturels à la maison.

 

25 décembre, orange : La discipline de cette journée est d'apporter l'amour et l'harmonie qui vient de la charité et de la religion.  Au fur et à mesure que les cadeaux sont ouverts, chacun ressent la présence et la profusion d’amour  de Ganesha, remplissant leur foyer et leur cœur, leur apportant une inspiration nouvelle pour  l'année à venir.

Faits intéressants au sujet de Pancha Ganapati

 

D'où vient cette fête ?

En 1985, Satguru Sivaya Subramuniyaswami, fondateur du magazine HINDUISM TODAY, a conçu et présenté Pancha Ganapati pendant les trente jours du festival de Markali Pillaiyar. Avec ses cinq jours de cadeaux durant la période où Noël est largement célébré, il offre aux familles hindoues, en particulier en Occident, un moyen significatif de participer à la saison des fêtes sans compromettre leurs valeurs hindoues. Leurs enfants reçoivent et donnent des cadeaux tout comme leurs amis non hindous. Les adultes peuvent ainsi se mettre en harmonie avec la coutume sociale de la saison et partager des cadeaux et des cartes de vœux, et ainsi que de les accepter de parents,  voisins, amis et d'associés.

 

Comment s’assure-t-on  que la célébration maintienne les nuances  des coutumes hindoues?

Bien que le festival a lieu à Noël, les hindous célèbrent Pancha Ganapati d'une manière distinctement hindoue, sans arbre de Noël, ou père Noël ou autres symboles des autres religions. La conception et le contenu des cartes de vœux sont indiens, véhiculant la sagesse hindoue à partir des écritures. La musique hindoue et les bhajans

remplacent les chants de Noël.

 

Comment décore-t-on la maison ?  

Comme on illustre Ganesha venant de la forêt, des branches de pin, de bambou, de feuilles de palmier ou de bananier peuvent être utilisées.  L'herbe de Durva, la canne à sucre, les guirlandes de citrons verts, le vadai ou le modaka sucré agrémenteront l'autel. On y ajoute souvent des lumières clignotantes, des lampes à l'huile et des décorations colorées suspendues. Après chaque puja, les sucreries préparées pour la journée sont données aux enfants.

Hindouisme: Fait et fiction

FAIT: Les Hindous croient que même le karma dramatique, qui se présente sous la forme d'expériences éprouvantes, peut, face à la sagesse, être le plus grand catalyseur de la croissance spirituelle. L'hindou sait que lorsque quelque chose qui semble malheureux ou injuste arrive, ce n'est pas la punition de Dieu. C'est le résultat de nos propres actions dans le passé. Puisqu'ils comprennent le fonctionnement du karma, les hindous cherchent à vivre une vie bonne et vertueuse grâce à une pensée juste, un discours juste et des actions justes. C'est ce qu'on appelle le dharma.

 

FICTION: Les hindous ne sont pas les seuls à croire en la réincarnation. Cette croyance se trouve dans toutes les autres religions indiennes, le jaïnisme, le sikhisme et le bouddhisme, ainsi que dans les religions indigènes, y compris les Amérindiens et les païens d'Europe. Le christianisme enseignait même initialement la réincarnation et certaines branches du judaïsme l’enseignent encore. Aujourd'hui, un quart des Américains croient en la réincarnation. C'est l'un des actes de foi les plus répandus sur Terre.

Qui nous sommes

Nous sommes dévots de Siva  épris par la magnificence de l'hindouisme, sa pensée, sa spiritualité, sa sagesse, son savoir-vivre, ses pratiques efficaces et ses connaissances profondes. On cherche à présenter cette merveille en son essence la plus pure,  en toute sa beauté et ainsi l'offrir  

aux francophones du monde.

© 2019 par L'équipe de Siva fièrement créé avec Wix.com