Chapitre   

56

Quelles sont les salutations hindoues ?

RS1-in gods hand.jpg

Retour à Siva

Un abrégé de l'enseignement hindou sivaïte

La salutation préférée  des Hindous est de dire namasté (ou namaskar) en joignant  les mains à hauteur du cœur et inclinant la tête. Dans notre communauté sivaïte, nous disons également, vanakkam, namah Sivaya ou Aum Sivaya.


Ce sont des mantra, des salutations verbales, et un mudra, les mains jointes en prière. Cette position des mains s'appelle anjali, de la racine sanskrite « anj », qui signifie : orner, honorer ou célébrer.


Les mains jointes représentent l'unité d'un cosmos qui nous paraît dual, l’union de l'esprit et de la matière, ou encore du petit soi et du véritable Soi. On dit que la main droite représente la nature supérieure ou ce qui est divin en nous, tandis que la main gauche représente la nature inférieure, mondaine.


En sanskrit, namas signifie : salut et révérence. Il provient de la racine nam, se pencher, s'incliner, se soumettre humblement et se taire. signifie : pour toi. Namasté signifie ainsi « je m'incline devant vous ».


Cette salutation nous rappelle subtilement que nous pouvons voir Dieu partout et en tous ceux que nous rencontrons. Elle affirme en silence que : « Je vois Dieu en vous et en moi et c’est devant lui que je m'incline. Je reconnais que cette simple rencontre est réellement sacrée. Je ne peux pas séparer ce qui est spirituel en nous de ce qui est humain. » Les salutations : vanakkam, namah Sivaya ou Aum Sivaya ont le même sens.


Cette admirable coutume ouvre notre cœur et lui permet de percevoir les belles qualités de cette personne, nous rappelle de la traiter avec respect et amour. Il serait difficile d'offenser ou mépriser quelqu'un chez qui vous venez de voir Dieu. Ces mêmes salutations peuvent aussi dire au revoir.


Pour vénérer la personne encore plus profondément, on porte les pouces des paumes jointes au front, le site du troisième œil mystique. Une troisième forme de salutation encore plus profonde qui se réserve au Dieu et aux plus saints des satgurus, lève les paumes jointes au-dessus de la tête.


GURUDEVA : « Le mudra s'appelle anjali. C'est un geste de dévotion qu’on fait indistinctement devant un Dieu, un saint ou une sainte, un ami ou une simple rencontre momentanée. Quand on joint les mains de cette manière, on relie le côté droit du corps au gauche et on équilibre et on affine les courants des nerfs et des nadi*, les introduisant à la conscience de sushumna*, éveillant le troisième œil de celui qui salue, et le menant à adorer Dieu en celui qu’il salue. »


*Rivières d’énergie psychique qui connectent les chakra les uns aux autres.

*sushumna ...