Chapitre   

58

L’importance des fréquentations spirituelles

RS1-in gods hand.jpg

Retour à Siva

Un abrégé de l'enseignement hindou sivaïte

En tant qu’Hindous sivaïtes, nous savons combien la vie que nous vivons est précieuse et nous sommes reconnaissants pour tout ce qu’elle nous offre. On est alors motivé à faire de son mieux, à s’améliorer constamment, à servir nos prochains et vivre une vie véritablement spirituelle.  


Maintenant que nous savons où mène la vie, nous suivons diligemment le dharma. Comme le marathonien, nous parcourons fidèlement la piste jusqu’à l’arrivée. Les personnes sincèrement religieuses que nous fréquentons nous aident à faire notre chemin. Si au contraire elles sont sceptiques, elles risquent de nous dérouter. 


Le Tirukkural nous dit : « Tout comme l'eau se transforme selon la nature du terrain où elle coule, l'homme absorbe et assimile le caractère de ceux qui l'entourent. » 


Ce sont vos connaissances qui sont de bons Hindous qui vous feront le plus de bien. Si vous vous liez d'amitié avec une personne malhonnête ou méchante, son influence vous causera des ennuis. Par contre si c’est avec un chercheur sincère, aimable et serviable que vous vous liez, son influence vous édifiera. 


Certains se moquent de la religion ou se conduisent mal et s'opposent à l'autorité. Ce sont ceux qui ne connaissent pas encore quel est le but de la vie. Ils gâchent leur temps et nuisent à autrui. Les sages nous enseignent d'être gentil envers chacun, mais de ne s’associer qu’avec ceux qui vous aideront à développer un bon caractère et établir des bon principes pour votre avenir. 


Le Tirukkural nous dit : « La pureté d'esprit et la pureté d’action, ces deux-là dépendent d’une autre pureté : celle de nos compagnons. » 


Il est bien plus facile de poursuivre ses objectifs spirituels quand on participe à un satsang, un groupe où les participants partagent les mêmes valeurs et les mêmes objectifs. La camaraderie qui s’y développe nous aide à maintenir la rigueur de notre sadhana, en particulier pendant les moments difficiles. Comme l'a souvent dit Gurudeva, « le groupe édifie l'individu et l'individu édifie le groupe ».


GURUDEVA : « Liez-vous d'amitié avec ceux qui sont spirituels. Fréquentez ceux qui sont bons et positifs. Ne vous entourez-pas de personnes négatives, qui se plaignent toujours, ne s'intéressent nullement à votre quête intérieure ou qui critiquent ce que vous faites. »