Chapitre   

65

En quoi consiste le pèlerinage ?

RS1-in gods hand.jpg

Retour à Siva

Un abrégé de l'enseignement hindou sivaïte

C’est extérieurement et intérieurement qu’on se prépare à faire son pèlerinage annuel. Tout d'abord on doit choisir sa destination, comment on s’y rendra et combien de temps on sera parti. Et surtout nous devons choisir soigneusement le temple qui nous inspire.


Nous choisirons peut-être le célèbre temple Siva Mahakaleshwar de Ujjain, ou le temple Vishwanath à Varanasi, tous les deux au centre d’une grande ville. Ou bien on choisira un endroit isolé tel que Rameshwaram près de la pointe du sud de l’Inde, avec ses puits purificateurs. Ou encore, un lieu saint qui est difficile à atteindre tel que le Mont Kailash au Tibet, ou la grotte d’Amarnath au Kashmir.  On peut aussi choisir un lieu saint en Europe, en Amérique, en Malaisie ou en Australie.


Avant le départ, on s’assure que nos affaires personnelles iront bien pendant notre absence, laissant l’esprit libre pour se concentrer sur le pèlerinage. En même temps, on se prépare intérieurement. Certains dévots, avant leur pèlerinage on coutume de jeûner, ne prenant qu’un repas par jour, pendant une semaine ou même un mois.  D’autres intensifient leurs sadhanas et se rendent au temple chaque jour. Tous reçoivent les bénédictions du satguru avant de partir.


Une fois arrivés à destination, on s'immerge totalement dans la dévotion et on assiste à tous les pujas possibles, chacune suivie d’une bonne méditation. On pose aux pieds du Dieu toutes ses inquiétudes, soucis, espoirs et rêves, et enfin on rentre chez soi inspiré et satisfait. Voilà le véritable pèlerinage.


En tant qu’Hindous, nous ne ressentons pas le désir urgent de mettre de côté toutes nos préoccupations habituelles et nous enfuir en vacances. Nos vies se déroulent avec mesure et tranquillité. Notre moment de répis viendra pendant le pèlerinage, quand nous remettrons nos problèmes et nos prières aux pieds du Dieu. Nous sommes confiant que ses bénédictions vont nous inspirer et nous donner la volonté d'améliorer nos vies.


Une fois parti vers les saints pieds du Dieu, nous ne vivons plus que dans l’espoir d’y avoir de nouvelles expériences, voire même une vision divine. De telles expériences continueront à s’épanouir en nous pendant des années.


GURUDEVA : « Certains temples sont connus pour leur réponses positives à certaines catégories de prières, telles que supplier pour de l’aide financière, pour la chance de trouver le parfait époux ou épouse, pour la guérison, pour mériter des enfants de haute évolution spirituelle, pour de l’assistance avec le yoga ou avec la bhakti pour qu’elle nous remplisse d’amour. »