Qui nous sommes

Nous sommes dévots de Siva  épris par la magnificence de l'hindouisme, sa pensée, sa spiritualité, sa sagesse, son savoir-vivre, ses pratiques efficaces et ses connaissances profondes. On cherche à présenter cette merveille en son essence la plus pure,  en toute sa beauté et ainsi l'offrir  

aux francophones du monde.

© 2019 par L'équipe de Siva fièrement créé avec Wix.com

December 16, 2019

December 9, 2019

December 2, 2019

September 30, 2019

July 28, 2019

Please reload

Posts Récents

Un grand Hindou disparait

December 16, 2019

1/10
Please reload

Posts à l'affiche

Des centaines de milliers de foyers indiens célèbrent la fête du Soleil

 

 

Des centaines de milliers de familles indiennes prennent ces jours-ci part à la fête Чхатх Пудже (Chhath Puja), consacrée au dieu du Soleil Surya. Le vendredi est le dernier jour du festival, qui commence après Diwali, fête des lumières, marquant la fin des travaux agricoles.

 

Les origines de la tradition

 

Le nord de l’etat indien du Bihar – centre et le berceau du festival, pendant laquelle les gens apportent des prières et des offrandes Surya et sa femme Уше (Usha), la déesse de l’aube. La plus grande popularité dont il jouit à l’est de l’Inde, mais de la célébration, durant quatre jours, passent à travers le pays.

 

Il est considéré que l’origine du nom même de la fête reflète à la fois ses liens avec le calendrier hindou (чхатх [chhah] en hindi signifie le chiffre de six), et la fusion des deux concepts de la doctrine des yogis indiens: chhah – « six degrés » et хатх  (hath)– « la pénitence ». Les connaisseurs affirment que les rituels de Чхатха (Chhath Puja) empruntés à d’anciens textes védiques, car ils sont assez similaires, avec des descriptions de culte au Soleil, qui est dans la « Rigveda » et dans le poème épique « Mahabharata ». Dans l’enseignement du yoga saints mentors-rishi certainement passé similaires de la procédure солнцепочитания (adoration du soleil), car, selon leur conviction, c’est qu’ils permettent d’utiliser la capacité de l’organisme humain se passer d’eau et de nourriture, sentant le nécessaire vital de l’énergie directement à partir de la lumière du soleil.

 

En conformité avec la stricte tradition, cette période est accompagné des fidèles à l’abandon de l’utilisation de l’eau et de la nourriture, infatigables par des prières, des aspersions d’eau et de longues стояниями (debout pendant longtemps) dans l’eau, les cérémonies d’adoration levant et le Soleil couchant. Contact avec de l’eau et durable méditatif séjour – непременная (indispensable) composante cérémonies. Il est remarquable que c’est l’une des rares fêtes hindoues, dont un tout n’est pas engagée par les prêtres: la prière de communiquer avec le Soleil implique le détachement des vanités, mais en passant par entouré par les parents et avec l’énorme amas d’autres participants du rituel.

 

La prière et le jeûne

 

La veille de la fête, il est prescrit de soigneusement ranger dans la maison et autour de lui, le jeûne, et au cours des dernières 36 heures, et même de boire. Particulièrement importantes sont considérés comme des rituels commis au cours des derniers jours Чхатха (Chhath) – le soir, au coucher du soleil et le lendemain matin, au lever du soleil. À eux s’appuie préparer des offrandes symboliques Surya, qui comprennent les simples bonbons indiens, petits pains galettes, les bananes, les pommes, les raisins et autres fruits, les tubercules sucré de la patate douce, coupés en morceaux pousses de canne à sucre, la noix de coco. Tout cela est pris d’étaler dans des paniers spéciaux, au lieu de dont les sont souvent utilisés de larges tressés pelles, couramment utilisés par les indiens dans la vie quotidienne,