Qui nous sommes

Nous sommes dévots de Siva  épris par la magnificence de l'hindouisme, sa pensée, sa spiritualité, sa sagesse, son savoir-vivre, ses pratiques efficaces et ses connaissances profondes. On cherche à présenter cette merveille en son essence la plus pure,  en toute sa beauté et ainsi l'offrir  

aux francophones du monde.

© 2019 par L'équipe de Siva fièrement créé avec Wix.com

September 30, 2019

July 28, 2019

Please reload

Posts Récents

Un pas vers le végétarisme

November 1, 2019

1/10
Please reload

Posts à l'affiche

Un chant d’amour à Ganesha

August 17, 2018

 

Une française adepte de Ganesha nous explique avec éloquence qui est ce Dieu et ce que cela veut dire d’aimer Dieu et les Dieux en hindouisme.

 

Son image est gravée dans mon cœur. Son énorme et adorable visage, ses oreilles en gracieux éventail toujours à l'écoute, sa trompe offrant la joie de vivre en forme de friandise, ses yeux d'amour et sagesse qui me regardent profondément, son corps massif qui détient les secrets de mondes à l'infini, ses puissants bras qui me protègent, c'est Ganesh, Dieu hindou que j'adore et qui me guide jour et nuit. 

 

En janvier 2018, j’arrive du sud de la France en pèlerinage au temple Ganesh, Paris, gare du Nord-La Chapelle. J’y suis pour une journée, et je m’agenouille tout de suite à ses pieds.  

 

À la puja du matin, c'est extraordinaire de voir dans la capitale française les adeptes venant recevoir ses bénédictions avant d'aller au travail.  Pour l’Hindou, aucune activité ne peut promettre de mener à bien qu’à partir de sa bénédiction.  A côté de moi, papas, mamans et enfants sont réunis pour remettre, par l'intermédiaire du prêtre, leurs offrandes à Ganesha, confiants que celui-ci répondra en diminuant, ou ôtant tout à fait, les obstacles de leur route en ce jour. Pour certains, le prêtre interprète leur horoscope personnel d’aujourd'hui. Ganesh est aimé et vénéré de tous ceux qui entrent. Je le vois dans les yeux.

 

La journée se déroule au rythme des textes sanskrit que récitent les prêtres et des cloches éclatantes qui appellent le Dieu. Les uns après les autres, les parisiens viennent, se recueillent et s'émerveillent, fascinés par l'ambiance du temple, puis repartent satisfaits.

 

Pendant la dernière puja du soir, il y a un petit miracle.  Au moment où le prêtre présente les flammes à ce Dieu, les lumières électriques se mettent à clignoter, puis s'éteignent. Il n’y a plus que les flammes vivantes et oscillantes du grand bougeoir pour illuminer le temple. Le prêtre continue sans interruption à chanter les mantras qui se mêlent aux reflets de la lumière sur le Dieu Ganesh pour le révéler tel qu’il est : mystique, tout juste arrivé d’un autre monde.  Les lumières restent éteintes pendant un long moment. On sent une grande présence, et même plusieurs.

 

Enfin, les lampes électriques se remettent à clignoter, puis se rallument tout à fait.  L'atmosphère du temple redouble encore et je me trouve baignée dans le darshan (émanation ressentie) de ce Dieu à merveilles. C'est fort, c’est transformant, et j'en tremble de la tête aux pieds.

 

Le lendemain matin, pour le remercier, j'offre à Ganesh une guirlande de jasmin au parfum merveilleux, venue à Paris depuis l'Inde. Aussitôt, une question me vient en tête : où est la statue de Ganesh que mon gourou, Gurudeva (Sivaya Subramuniyaswami), avait offerte au temple il y a bien longtemps ?... Je demande au manager, et il me la montre là, tout à côté du Ganesh central, toute resplendissante. Merci Ganesh.

 

Je repars le cœur débordant de joie. Vraiment, mon amour pour lui est sans limite.  Dès qu’il est entré dans ma vie, il m'a montré le chemin du dharma, de la satisfaction et de la tranquillité. Peut-on avoir un plus cher ami ?

 

Aum.

 

Rajeshwari Parasivam

Languedoc-Roussillon, France