Qui nous sommes

Nous sommes dévots de Siva  épris par la magnificence de l'hindouisme, sa pensée, sa spiritualité, sa sagesse, son savoir-vivre, ses pratiques efficaces et ses connaissances profondes. On cherche à présenter cette merveille en son essence la plus pure,  en toute sa beauté et ainsi l'offrir  

aux francophones du monde.

© 2019 par L'équipe de Siva fièrement créé avec Wix.com

September 30, 2019

July 28, 2019

Please reload

Posts Récents

Un pas vers le végétarisme

November 1, 2019

1/10
Please reload

Posts à l'affiche

Sommes nous omniscients ?

 

Tout juste posté, Ch. 23 : Siva est perfection-même. Et chaque âme possède aussi cette perfection, intérieurement. Mais extérieurement, elle doit encore évoluer. Siva est un immense chêne tandis que l'âme n’est encore qu’un petit gland qui deviendra chêne à son tour. La grâce dissimulatrice de Siva, tirodhana shakti, agit comme voile entre l'âme et l'omniscience. C'est une puissance bienveillante dont se sert Siva pour nous limiter et protéger tant que nous encore jeunes. Cette grâce est de trois formes, les trois mala. La première, anava, nous fait croire que nous sommes limité et autres que Siva. Sous son pouvoir, nous sommes soumis aux joies et aux chagrins, oubliant que nous sommes en vérité une âme divine, éternellement unie à Dieu. La deuxième, maya, est le monde, notre terrain de jeu où l’on vit  toutes ses innombrables expériences. La troisième est le karma, la loi de cause et d’effet, notre guide bénévole tout au long de nos vies. Ensemble, anava, karma et maya composent pâcha, ce qui nous bride. Mais, selon une ancienne analogie, le vacher est Dieu Siva, Pati, les vaches sont les âmes, pashu, et la bride, c’est pâcha par quoi Siva retient les âmes, mais en même temps les protège et les guide. À travers les vies, sous l’effet de cet attelage et des trois grâces, l’âme grandit jusqu'à maturité. Enfin, ces trois malas, ou grâces, commencent à se détacher de l’âme. Le moment venu, Siva accorde sa grâce révélatrice, anugraha shakti.

 

Quand enfin on désire connaître Siva, le satguru apparaît et nous soumet à une formation intense, qu’on s’épanouisse davantage. Ultimement, par sa grâce, l'âme réalise son identité véritable avec Siva. Le Tirumantiram explique: «Quand l'âme atteint la connaissance du Soi, c’est alors qu’elle s’unit à Siva. Les malas périssent, le cycle des naissances s’éteint et la lumière brillante de la sagesse se lève."

 

GURUDEVA: Maya est la salle de classe, karma est l’instituteur et anava est l'ignorance de l’élève. Les trois liens nous sont donnés par Dieu Siva pour nous aider et nous protéger tandis que nous grandissons. Cependant, le méditant qui s’intériorise en direction de son essence-même peut, par moments, éprouver l’omniscience Divine.

 

Share on Facebook